Xu Qu

Currency Wars


Download

La galerie Almine Rech a le plaisir de présenter la première exposition monographique de Xu Qu en Europe.

Rendu célèbre par son approche originale et protéiforme, Xu Qu est l'un des talents créatifs les plus intéressants de la nouvelle génération de jeunes artistes chinois ayant grandi dans les années 1980 et qui émergent sur les scènes nationale et internationale.

Pendant plusieurs années, Xu Qu a exploré un large éventail de media tels que des vidéos, des peintures, des sculptures et des installations qui remettent en cause la réalité du monde globalisé.

Né en 1978 à Nanjing, à l'ouest de Shanghai, Xu Qu a fait ses études au Nanjing Art Institute et à l'Université d'arts plastiques de Braunschweig en Allemagne, où il a assisté aux cours de l'artiste John Armleder en 2008. De retour en Chine, Xu Qu crée des œuvres éclectiques et extrêmement variées qui témoignent de son obsession pour les rapports au pouvoir.

Sa première exposition monographique en Europe à la galerie Almine Rech se concentre sur deux séries emblématiques récentes qui font partie d'un vaste projet en cours.

Dans sa série Currency Wars, Xu Qu utilise des filigranes de billets de banque du monde entier pour créer des compositions abstraites riches en couleurs. L'œuvre qui en résulte est à la fois un instrument culturel et économique qui illustre la manière dont l'œuvre d'art devient un produit de consommation.

À travers son corpus d'œuvres, Xu Qu évoque un système monétaire incontrôlable et soulève des questions bien précises sur l'idée de pouvoir dans le monde contemporain ainsi que les limites de sa constante mutation. Avec des enjeux d'une nature à la fois surdimensionnée, abstraite et absurde, cette série traite de la guerre économique mondiale en utilisant ces devises et attire l'attention sur la manière dont les pays émergents ont inversé la valeur de leurs monnaies pour changer le cours de l'économie mondiale. Certains acteurs économiques se verraient voués à disparaître alors que d'autres deviendraient plus importants et plus puissants.

Les tableaux de Currency Wars sont présentés pour la première fois dos à dos sur des supports amovibles afin de simuler la volatilité de ces devises.

La série intitulée Maze est la suite de Currency Wars: ces peintures montrent des labyrinthes sans fin, un ensemble d'innombrables chemins, de choix et de directions. Ces images presque réalistes ne font que refléter le monde et le fonctionnement de l'information. Contrairement aux générations précédentes, cette nouvelle vague d'artistes chinois et leurs contemporains à l'étranger ont profité du développement considérable des nouvelles technologies, de l'accès à l'information et d'une ouverture sur la culture mondiale à travers l'accès immédiat et illimité à internet. L'œuvre de Xu Qu traite de cette nouvelle ère de l'information de masse, mais aussi des réseaux sociaux qui peinent à distinguer les questions importantes des futilités.

Dans ce sens, les peintures de Xu Qu adoptent la démarche conceptuelle de diverses recherches, révélant une approche artistique minimale, mais également non-figurative, dématérialisée et mondialisée.

Jérôme Sans