Edgar Plans

Once Upon a Time the French Literature


Download

Almine Rech présente Once Upon a Time the French Literature, un projet d'Edgar Plans avec la galerie, qui sera présenté dans le Front Space à Paris.

Fasciné dès son plus jeune âge par le graffiti, l'art urbain et les comic books, Edgar Plans s'est très tôt entouré de crayons, encres, pinceaux et couleurs pour se consacrer à la peinture et au dessin. Devenu artiste depuis lors, il a créé un univers singulier, peuplé de personnages souvent proches d'un célèbre concept visuel japonais, l'esthétique kawaii, qui rassemble tout ce qui relève à la fois du mignon, de l'enfantin et du très coloré, dont le Pokémon Pikachu, certains mangas ou les licornes arc-en-ciel font partie intégrante.

Les figures inventées par Edgar Plans dans ses peintures, dessins ou sculptures, participent de ce goût pour l'adorable, de ce culte pour le naïf délibéré ou les expressions de timidité. A la galerie Almine Rech Shanghai, l'artiste présente au même moment plusieurs œuvres dans l'exposition collective précisément intitulée Kawaii, aux côtés de Sun Yitian et de Szabolcs Bozó.

Dans son œuvre vive, tonique et colorée, Edgar Plans peut au contraire plonger ses héros masqués aux silhouettes rondes et aux expressions innocentes dans univers bruts à l'instar de l'une de ses séries les plus connues, les Animal Heroes. Au-delà de leur facture naïve, ils composent alors une galerie de portraits dont l'ironie joyeuse sert aussi à pointer la violence raciale ou celle dont les minorités sexuelles peuvent être la cible.

Les huit nouvelles œuvres d'Edgar Plans produites pour l'exposition rendent hommage à la littérature française et au pouvoir des livres sur l'imaginaire. L'artiste espagnol y célèbre les écrivains français qui ont nourri son travail, les affublant notamment de tenues de super-héros, dans une manière qui convoque aussi bien la candeur qu'une adoration presque religieuse.

Né en 1977 à Madrid d'un père journaliste et écrivain auteur d'ouvrages fantastiques, d'horreur et de science-fiction qui l'a incité à lire de la grande littérature tout en encourageant son désir de devenir artiste, Edgar Plans s'est forgé un esprit indépendant, épris de liberté créatrice, à l'écart de l'académisme et des sentiers battus.

Devant des fonds d'un noir profond et dans une mise en scène minimale, sa famille littéraire française prend forme : Alexandre Dumas regarde sa plume comme s'il s'agissait d'un miroir, Baudelaire tient une fleur rouge devant ses yeux, Perrault présente le soulier de Cendrillon à un Chat botté admiratif, affublé de baskets montantes, alors que le Petit Prince de Saint-Exupéry et un Capitaine Nemo conquérant, au sommet d'une montagne multicolore d'épaisses touches de peinture, complètent ce panthéon jouissif. La même effervescence créatrice, la même incarnation de l'inspiration, s'exaltent dans The Power of Books, un grand format où une petite foule d'écrivains, perchés sur une architecture en équilibre, inondent les murs d'une rue de graffitis, entourés de machines à écrire, de feuilles manuscrites et de piles de livres. La rencontre entre l'enfance, le fantasque et l'éloge de l'art ne pouvaient pas trouver meilleur écrin que dans les nouvelles œuvres d'Edgar Plans.

- Charles Barachon, critique d'art et écrivain