Tarik Kiswanson


Download

Almine Rech a le plaisir de présenter la troixième exposition de Tarik Kiswanson à la galerie.

"Depuis quelques années, vision, naissance, maturité, déracinement et renouveau sont devenus des axes centraux de mon travail. Je les ai explorés à travers la sculpture, la performance, la vidéo ou l’écriture. Dernièrement, j’ai commencé à m’entourer d’images issues du monde naturel : graines, oiseaux, papillons de nuit et chrysalides… symboles de migration et de transformation, j’en ai fait des motifs centraux de mes œuvres les plus récentes. 

Oscillant entre formes énigmatiques évoquant le monde naturel et motifs plus réalistes et reconnaissables, ces dessins constituent une constellation d’images naviguant entre abstraction et figuration. Elles participent de mon exploration incessante du corps et de sa place dans le monde : sa transformation, sa dissolution, son absence, son renouveau.

Comme s’ils passaient de l’obscurité à la lumière, les dessins sont réalisés par accumulation de couches successives de poudre de fusain. Cela demande beaucoup de travail : chaque fine couche de fusain est déposée puis frottée sur le papier au pinceau pour former progressivement de multiples densités d’ombre et de lumière. Certains dessins représentent des enfants, frémissant à la limite de l’invisible ; d’autres figurent les contours flous et poudreux de sphères ovoïdes ou de tubes oblongs. Ces organismes-mondes et corps-réceptacles échappent aux coordonnées habituelles de la représentation. Ils se montrent, mais demeurent insaisissables."

Le travail de Tarik Kiswanson englobe la sculpture, l’écriture, la performance, le dessin, le son et la vidéo. Né en 1986 à Halmstad (Suède), où sa famille s’est exilée de Palestine, sa pratique artistique témoigne d’un engagement avec la poétique du métissage, moyen pour lui d’écrire et de survivre à l’intersection de multiples conditions et contextes. Ses différents travaux peuvent être compris comme une cosmologie de familles conceptuelles connexes, chacune explorant des variations sur des thèmes comme la réfraction, la multiplication, la désintégration, la lévitation, l’hybridité et la polyphonie, à travers leur propre langage spécifique.

Tarik Kiswanson est diplômé des Beaux-Arts de Paris (2014) et de la Central Saint Martins de Londres (2010). Il a récemment présenté son travail au Centre Pompidou (2019), à la Biennale de l’Oural (2019), à la Biennale Performa (2019), à Lafayette Anticipations (2018), à la Fondation Ricard (2018) et à la Biennale de Gwangju (2018). Son exposition Mirrorbody est actuellement présentée au Carré d’Art - Musée d’Art Contemporain de Nîmes, accompagnée d’une monographie publiée aux éditions Distanz. Parmi ses expositions solo à venir, on notera le M HKA - Musée d’art contemporain d’Anvers,  la Bonniers Konsthall de Stockholm, le Hallands Konstmuseum de Halmstad et la Fondation MMAG à Amman.