Brent Wadden

The Decline


Download

Pour sa première exposition à la Galerie Almine Rech à Bruxelles intitulée "Le Déclin", Brent Wadden s'est inspiré du "Déclin de la Civilisation occidentale". Tirées de sa série en cours « Alignement », les nouvelles peintures de cet artiste, né au Canada et basé à Berlin, incarnent l’esprit de rébellion de la contre-culture dont Penelope Spheeris a dressé un portrait en 1981, dans sa chronique de la scène punk de Los Angeles de la fin des années 1970 et du début des années 1980. Toutefois, Spheeris a capturé une sous-culture dédiée à la destruction. Par contraste, la résistance de Wadden s’articule autour des notions de renouvellement, de révision et d’attention à la durabilité.

Le mouvement punk rock et la créativité anti-consumériste de Wadden ont en commun le rejet d’une culture matérialiste immédiate, bon marché et jetable. Un aspect souvent négligé de l’esthétique punk est l’accent visuel mis sur la réutilisation d’objets abandonnés et la prolongation de la durée de vie de matériaux éphémères. Wadden tisse des tapisseries rugueuses, aux motifs géométriques abstraits, à partir de textiles naturels et synthétiques de seconde main. Il puise ses matériaux dans les magasins du monde réel et virtuel où ils finissent : des sites comme eBay, Craigslist et des friperies.

On trouve aussi, entremêlés à ces pièces abandonnées et anonymes, des morceaux de tissu donnés par la famille et les amis de Wadden. Il juxtapose des sections claires et sombres pour créer une impression déroutante d’espace positif et négatif. Durant la phase de tension finale, les œuvres évoluent encore, et Wadden accepte cette esthétique de la décomposition en incitant la fibre et la trame à créer des formations maladroites, imparfaites. L’œuvre qui en résulte combine l’héritage folk de Wadden, venu de la côte Est du Canada, à un défi irrévérent lancé à l’éthique de la consommation.

Né en 1979, à Nova Scotia, Canada
Vit et travaille à Vancouver, Canada