Eduardo Terrazas

Constellations


Download

La galerie Almine Rech a le plaisir d'annoncer la première exposition personnelle d’Eduardo Terrazas à Paris.

C’est grâce à une peinture exécutée suivant la technique « Huichol » de la série  Possibilities of a Structure de 1974  et exposée dans la maison de l’architecte Luis Barragan à Mexico qu’un grand nombre d’amateurs d’art ont découvert le travail d’Eduardo Terrazas. Il est l’homme de tous les savoirs et a pris un plaisir certain à brouiller les pistes tout au long de son existence, tour à tour artiste, architecte et urbaniste. Cette figure historique mexicaine s’est faite largement connaître dès 1968 en contribuant avec l’architecte Ramirez Vazquez, à créer le logo mythique ainsi que le design des Jeux Olympiques de Mexico City.

Dès son retour au Mexique en 1966, après une longue période de travail et d'études en Europe et aux Etats-Unis, Eduardo Terrazas entame une démarche spontanée visant à réhabiliter et moderniser  les gestes fondateurs de la tradition mexicaine. Il vise principalement à établir un dialogue constant entre les éléments clefs de la tradition artisanale et de la culture populaire de son pays d’un côté et les différentes facettes de l’art contemporain de l’autre. À travers ce dialogue, Terrazas permet une réhabilitaion et une évolution de chacun de ces héritages.

Pendant les années 1970, Terrazas  expérimente, dans d'innombrables dessins, les relations formelles entre les éléments géométriques. Il conçoit des œuvres produites avec la technique « Huichol », faite de fils colorés sur des planches de bois enduites de cire. Cette série, Possibilities of a Structure, apparaît comme un moyen de systématiser ces jeux géométriques formels. Au cours des dix années suivantes, la structure Cosmos se révèle être une source inépuisable d'exploration visuelle. D'autres structures comme Nine circlesDiagonalsGrid et Bar Code, enrichiront plus tard l’idée directrice de Possibilities of a Structure.

Dans son nouvel opus dénommé Constellations, Eduardo Terrazas s’inspire à nouveau de certains gestes manuels traditionnels mexicains et fait réaliser des œuvres en perles colorées, selon la technique indienne dite « Chaquira ».

Ses expositions sont ponctuées de gigantesques ballons colorés provenant de ses souvenirs d’enfance, apparus pour la première fois aux Jeux Olympiques de 1968. Une fois de plus, s’appuyant sur la culture populaire commune, il s’approprie un jouet mexicain répandu. Il utilise comme source d’inspiration les  ballons vendus aux enfants dans la rue au Mexique. Eduardo Terrazas est un des artistes fondateurs de l’art contemporain mexicain et son travail précède celui de Gabriel Orozco ou Francis Alÿs.

 

Eduardo Terrazas est né en 1936 à Guadalajara au Mexique.Il vit et travaille à Mexico City. 

Il a présenté son travail pour la première fois en 1972 au Musée du Palais des Beaux Arts de Mexico City. L’année suivante il exposa au Musée National de Santiago de Chile et de la Paz en Bolivie.  Il a fait partie de la Biennale de Paris au Musée d’Art Moderne en 1969 et à l’exposition “Graphics 1: New Dimensions” au MoMA en 1970.  En 2012, on a pu redécouvrir ses œuvres à la Fondation Jumex au Mexique et en 2013 à la Biennale de Sharjah.

L'exposition comportera des œuvres des séries,  Possibilities of a StructureDeconstruction of an imageConstellations et Balloons.