Gavin Turk

En Face


Download

La Galerie Almine Rech a le plaisir de présenter une exposition de Gavin Turk, qui propose des œuvres issues de sa nouvelle série, En Face, récemment montrée au CAC Malaga. Cette série consiste en un ensemble de 72 bustes en argile résultant d’une performance interactive au cours de laquelle un groupe de participants a manipulé l’argile encore humide afin de la transformer en un « cadavre exquis » surréaliste. L’exposition met en lumière l’intérêt de Turk pour le questionnement du rôle de l’artiste contemporain et de l’art en général ainsi que de ses spectateurs. 

A travers son œuvre, Gavin Turk vise à analyser et à interroger les notions de célébrité, d’auteur et d’originalité qui continuent à avoir un impact sur notre conception de l’art et de l’activité des artistes. Il nous montre, avec une ironie empreinte d’amusement, comment un artiste peut transformer la valeur d’un objet au point de lui donner le statut d’œuvre d’art. On connaît surtout de lui les sculptures de célébrités, telles que Pop, datant de 1993, représentation en cire du chanteur punk Sid Vicious avec le visage de l’artiste et la pose d’Elvis Presley, inspirée de la représentation de ce dernier par Andy Warhol. Parmi les autres œuvres notables de Turk, on trouve des objets quotidiens, comme dans Pile, de 2004, une immense sculpture en bronze polychrome d’un tas d’immondices. A travers de telles pièces, Turk explore la manière dont une chose peut être considérée comme de l’art lorsqu’elle occupe un espace institutionnel prévu à cet effet. 

En Face présente les 72 bustes issus d’une performance interactive qui a eu lieu en avril dernier dans le studio londonien de l’artiste. Pour cette dénommée Bust Party, Turk a invité un groupe de personnes à manipuler l’argile humide de 72 bustes le représentant. Le public a ainsi pris part au processus créatif, ayant l’opportunité d’ajouter une touche personnelle à une œuvre en cours de réalisation. L’objectif de Turk était de suggérer l’idée que l’art est sans auteur, et résulte de l’effort collectif d’un groupe de personnes dont l’implication ne se limitait pas à la tâche interprétative de la contemplation de l’œuvre, mais qui pouvaient également la toucher et se mettre à la place de l’artiste. 
Le résultat est En Face, un titre venant du français, voulu par Turk comme un jeu de mots pour décrire une situation dans laquelle le spectateur, confronté à l’œuvre d’art, est capable d’en extraire et d’y imprimer directement sa propre marque. Notons également les titres que Turk a donnés à chacun des bustes et qui sont des anagrammes de son propre nom, mettant ainsi à nouveau l’accent sur son intérêt pour la remise en question de la valeur de la notion d’auteur et d’identité. Parmi ces titres on trouve Raving Kut (2010), Gavring Tuk (2010) et Gun Irk Vat (2010). Tous reprennent les lettres de son nom, mais placées dans un ordre différent, de telle sorte qu’ils ne conservent qu’un mince rapport avec l’original.